Chargement

Présentation

25 Mar

Qui sommes-nous?

Le Centre rassemble des chrétiens évangéliques de la région, fondé sur l’enseignement des apôtres qui prennent comme seule autorité spirituelle la Bible, la parole de Dieu.
Cultuel: comme ce mot l’indique, « qui est relatif au culte ».
Evangélique: qui veut dire que nous croyons à l’Evangile de Jésus-Christ. Le mot « Evangile » vient du grec et signifie « Bon message » ou « Bonne Nouvelle ». Ce message nous enseigne comment connaître Dieu personnellement à travers Son Fils.

Régional: de la région Paris Sud.

Jésus dit : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Nul ne vient au Père que par moi » Evangile de Jean chap. 14 v. 6
Puisque cette Bonne Nouvelle a transformé notre vie, nous voulons la partager avec ceux qui ne la connaissent pas encore.
C’est pourquoi, prenant exemple sur l’Eglise des Apôtres, nos réunions ont un but de découverte et d’étude de la Bible, d’échanges, d’aides mutuelles et de détente, dans le respect de chacun.

Notre Eglise s’interdit toute polémique avec n’importe quelle organisation religieuse, notre but n’étant pas de diviser les esprits, mais de rechercher les âmes éloignées de Dieu.
Nos activités sont publiques, ouvertes à tous, sans distinction de race ou de religion, car « Dieu aime tous les hommes et veut leur salut ».
Le Centre Cultuel Evangélique Régional est une église indépendante, membre de la Fédération Evangélique Française, composée d’unions d’églises évangéliques de langue française affilié au réseau CNEF.

Parlons un peu d'histoire:  le CCER a débuté son culte avec les études bibliques dans les foyers au début des années soixante. Le premier couple pastoral fondateur, Jacques et Lydie Lang, organisait leur premier culte de 1967 à 1970 dans une famille à Morangis. Puis de 1970 à 1974 dans une salle à Chilly-Mazarin (91) entouré et soutenu par leurs amis. Entre 1974 et 1983, cette petite église continuait à se rassembler chaque dimanche dans un sous-sol d'immeuble dans cette même ville. C'est en 1981, qu'a débuté la construction du bâtiment, rue des templiers, à Longjumeau. En 1984, voici enfin l'inauguration de notre église actuel.

En tant qu’association loi 1905, le CCER a pour objet d’assurer la célébration du culte protestant évangélique conformément aux principes indiqués dans sa confession de foi, dans ses statuts et dans son règlement intérieur. Ses activités sont ouvertes à tous.

Le culte a lieu chaque dimanche à 10h00.

PARTAGE SPIRITUEL :

  • Ecole du dimanche pour les enfants,
  • Groupe de jeunes,
  • Groupe de dames,
  • Groupe d'hommes,
  • Cours de préparation aux mariages et aux baptêmes.

LOISIRS, DETENTE :

  • Repas fraternel,
  • Concerts et spectacles,
  • Colonies, camps et séjours familiaux.

Notre association culturelle ACTIVIE, a pour but d'encourager et d'organiseer des évènements en promouvant la culture biblique par des actions sociales et éducatives suivant les instructions de la Bible.

 

Confession de foi

 

POURQUOI UNE CONFESSION DE FOI ?

« Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé. » Romains chap.10 v.9 L’apôtre Pierre nous dit : « Soyez toujours prêts à vous défendre contre quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous… » 1 Pierre chap.3 v.15

LE BUT DE LA CONFESSION DE FOI

« Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu… concernant la Parole de vie… nous en rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui a été manifestée… nous vous l’annonçons afin que vous aussi, vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils, Jésus-Christ ». (1 Jean chap.1 v.1-4 – Lire Hébreux chap.3 v.1). Telle était la Confession de Foi des premiers chrétiens :

Le mot « ICHTUS », signe de ralliement des premiers chrétiens, signifie en grec « poisson ». Il est formé des premières lettres des mots « Iessous Christos Theou hYios Soter », ce qui veut dire : « Jésus-Christ, Fils de Dieu Sauveur ».

POURQUOI ETUDIER LA DOCTRINE CHRETIENNE ?

a) Par obéissance à l’ordre du Seigneur (Matthieu chap.28 v.19-20) b) Elle est indispensable pour une croissance spirituelle normale (Ephésiens chap.4 v.11-16) c) Parce que dans les derniers temps, c’est la doctrine de Christ qui sera rejetée par les hommes (1 Timothée chap.4 v.1-5 ; 2 Timothée chap.4 v.3-4 ; Hébreux chap.13 v.8-9) La doctrine que nous devons enseigner n’est pas celle d’une Eglise, de la tradition religieuse, mais celle de Jésus-Christ. « Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine du Christ n’a pas Dieu… » (2 Jean chap.9,10).

OÙ SE TROUVE LA DOCTRINE DE CHRIST ?

Dans la Bible (2 Timothée chap.3 v.16-17 – 2 Pierre chap.1 v.20-21). La Bible est la Parole de Dieu, la révélation de la volonté de Dieu faite à l’homme quant à Son plan de salut. Dieu nous a parlé dans l’Ancien Testament et dans le Nouveau Testament (Hébreux chap.1 v.1-2). Toutes choses ont été annoncées d’avance par la Parole vivante : Jésus-Christ (Marc chap.13 v.22-23), maintenant on ne peut rien y ajouter (Matthieu chap.5 v.17-18) rien y retrancher (Apocalypse chap.22 v.18-19). Aussi, pour rester fidèles à la volonté du Seigneur, la Bible sera pour la norme, le canon (grec) = règle à mesurer toute parole qui sera enseignée et nous vous demandons de prendre exemple sur les juifs de Bérée : « …Ceux-ci avaient de meilleurs sentiments que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la Parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures pour voir si ce qu’on leur disait était exact. » (Actes chap.17 v.11) Si nous avons de tels sentiments, un tel empressement à examiner aussi sérieusement la Parole de Dieu, soyons assurés « Que l’Esprit Saint nous conduira dans toute la vérité » (Jean chap.16 v.13) et « Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, JésusChrist » (Jean chap.17 v.3).

Pasteur Léon Mondésir

 

CENTRE CULTUEL EVANGELIQUE REGIONAL - C.C.E.R.

CONFESSION DE FOI

I - LE VRAI DIEU

Nous croyons qu’il y a seul Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit, Créateur de toutes choses, infini, éternel, tout-puissant, rédempteur et méritant au plus haut degré : confiance, amour obéissance, louange et adoration. (Esaïe chap.45 v.18 - Matthieu chap.28 v.19-20 - Jean chap.1 v.1-14, chap.10 v.30, chap.14 v.9-10 - Romains chap.8 v.9-11, 14 - Apocalypse chap.4 v.11)

II - LES SAINTES ECRITURES

Nous croyons que la Bible, l’Ecriture Sainte, est toute entière inspirée de Dieu. Les 66 livres de l’Ancien et du Nouveau Testament constituent la révélation écrite complète de Dieu. Ils sont, sans atténuation, ni réserve, la Parole de Dieu. Nous reconnaissons donc et nous affirmons l’infaillibilité de la Bible, son inhérence –c’est-à-dire qu’ll ne contient aucune erreur dans sa rédaction originelle- et son autorité souveraine. De même, nous croyons que rien de ce qui nous est salutaire n’y a été omis et que nous avons besoin de savoir tout ce qui y est enseigné. Elle est notre unique règle de foi et de vie. Toutes choses doivent être examinées ou réformées à Sa lumière. (Exode chap.24 v.4-12 – Deutéronome chap.18 v.18-19 – Josué chap.1 v.7-8 – Matthieu chap.4 v.4, chap.5 v.17-18 – 2 Timothée chap.3 v.14-17 – 2 Pierre chap.1 v.20-21 – Apocalypse chap.22 v.18-19)

III - LA CHUTE DE L’HOMME ET LES SUITES DU PÉCHÉ

Nous croyons qu’Adam, notre premier père, fut créé innocent et bon, mais qu’ayant volontairement violé le commandement de Son Créateur, il perdit son état primitif, de sorte que tous ses descendants, héritant sa nature, sont enclins au mal. (Genèse chap.1 v.27-31 – chap.2 v.15-17 – chap.3 v.6 15,23,24 – Psaumes chap.51 v.7 – Romains chap.5 v.12 – Jacques chap.1 v.14-15) Nous croyons que tous ceux qui ont transgressé la Loi de Dieu sont justement exposés à la mort éternelle, qui est la séparation d’avec Dieu. (Esaïe chap.53 v.6 – Romains chap.3 v.19-23, chap.6 v.23 – 2 Thessaloniciens chap.1 v.5-9).

IV - JESUS-CHRIST ET SON ŒUVRE

Nous croyons que Jésus-Christ, la Parole faite chair, né d’une vierge, conçu par la vertu du TrèsHaut, est le Fils de Dieu et qu’après avoir été tenté comme nous en toutes choses, Il est resté saint, innocent, sans souillure ; qu’Il a souffert et qu’Il est mort sur la croix pour expier nos péchés ; qu’Il est ressuscité et monté au ciel où Il est le seul médiateur entre Dieu et les hommes et d’où Il reviendra pour juger les vivants et les morts. (Jean chap.1 v.1-5, 14 – Luc chap.1 v.26-35 – Hébreux chap.4 v.15 – Esaïe chap.53 v.4-5 – Philippiens chap.2 v.8 – Romains chap.3 v.25 - 1 Jean chap.3 v.5 – 1 Corinthiens chap.15 v.3-4, v.20-23 – Romains chap.8 v.34 – 1 Timothée chap.2 v.5 – Actes chap.1 v.11, chap.10 v.42, chap.17 v.30-31 – 2 Timothée chap.4 v.1)

V - LE SALUT PAR LA FOI EN JESUS-CHRIST

Nous croyons que pour être sauvé, l’homme doit se repentir de ses péchés. Nous croyons quel e salut est opéré par la grâce de Dieu en Jésus-Christ et reçu personnellement par la foi. Nous croyons que le sacrifice de Jésus-Christ est unique, accompli une fois pour toutes et pleinement suffisant pour notre salut. Nous croyons à la nécessité d’une nouvelle naissance spirituelle, qui par la puissance du Saint-Esprit nous conduit à une vie de piété, dans la sanctification et le témoignage à la gloire de Dieu notre Père. (Actes chap.2 v.38, chap.17 v.30-31 – Ephésiens chap.2 v.8-9 – Jean chap.1 v.1-13 – Hébreux chap.7 v.25-27 – Jean chap.3 v.3-8,16 2 Corinthiens chap.5 v.17 – Romains chap.10 v.9-10, chap.12 v.1-2). 

VI - L’ŒUVRE DU SAINT-ESPRIT

Nous croyons que le Saint-Esprit, en communion avec le Père et le Fils, a œuvré dès le commencement de toutes choses.

A) Son œuvre a été manifestée dans l’Ancien Testament

a) dans la création (Genèse chap.1, 2, 2 v.7, chap.6 v.3)

b) au milieu du peuple d’Israël (Esaïe chap.63 v.11)

c) pour qualifier certains hommes en vue d'une tâche spéciale (Exode chap.31 v.3, Juges chap.6 v.34, 1 Samuel chap.16 v.13)

d) dans l’inspiration des écrits des prophètes (I Pierre chap.1 v.10-11)

B) Son œuvre a été manifestée dans le Nouveau Testament

a) dans l’incarnation, la vie, la mort et la résurrection du Fils de Dieu (Luc chap.1 v.35, chap.4 v.1-2, chap.14 v. 18 – Hébreux chap.9 v.14 – Romains chap.8 v.11)

b) dans la naissance de l’Eglise, le jour de la Pentecôte (Actes chap.1 v.1-5, chap.2 v.1-4).

C) Nous croyons que le Saint-Esprit agit tout spécialement dans la Nouvelle Alliance dans le cœur de l’homme personnellement

a) Il convainc de péché (Jean chap.16 v.8)

b) Il rend témoignage de Jésus (Jean chap.15 v.26)

c) Il baptise (1 Corinthiens chap.12 v.13) – voir le Baptême, article IX)

d) Il fait naître de nouveau (Jean chap.3 v. 5-8, chap.6 v.63)

e) Il vient demeurer en nous (1 Corinthiens chap. 6 v.19)

f) Il nous atteste que nous sommes enfants de Dieu (Romains chap.8 v.16)

g) Il nous console dans l’affliction (Jean chap.14 v.16-17)

h) Il nous enseigne dans toute la vérité (Jean chap.16 v.13-14)

i) Il nous aide dans nos prières et l’adoration (Romains chap.8 v.26-27 – Ephésiens chap.6 v.18 Jean chap.4 v.23-24)

j) IL nous accorde des dons (1 Corinthiens chap.12 v.7-11)

k) Il ressuscitera nos corps au dernier jour (Romains chap.8 v.11)

VII – LE MINISTERE DE LA PAROLE

Nous croyons que Dieu a institué un ministère de la Parole, composé à l’origine de prophètes, d’apôtres, d’évangélistes, de pasteurs et de docteurs, d’anciens ou d’évêques, appelés, mis à part et qualifiés par le Saint-Esprit pour ce ministère dans le but d’amener les pécheurs à la conversion, d’enseigner, de diriger, afin d’édifier l’Eglise, le corps de Christ. Ce ministère doit se perpétuer jusqu’au retour de Christ en gloire. (Ephésiens chap.4 v.11 – Tite chap.1 v.5-9 – Jean chap.15 v.16 – Actes chap.13 v.2 – 2 Timothée chap.4 v.1-2- Ephésiens chap.4 v.12-16 - Matthieu chap.28 v.18-20).

VIII – LES EGLISES LOCALES

Nous croyons qu’une église locale, selon la Parole de Dieu, est une assemblée de croyants baptisés, ayant pour autorité suprême Christ, le Chef de l’Eglise universelle qui est Son corps. (Actes chap.2 v.38-47 – Ephésiens chap.1 v.20-23).

Nous croyons que le Seigneur Jésus est présent au sein de chaque église locale par Son Esprit qui unit chaque membre à Lui-même et les uns avec les autres, pour prier, louer, adorer Dieu, jouir de la communion fraternelle, célébrer les baptêmes et la Cène, témoigner et s’exhorter mutuellement par la Parole de Dieu (Ephésiens chap.2 v.22 – Matthieu chap.18 v.20 – Actes chap.2 v.42 – Ephésiens chap.5 v.18-20).

Nous croyons que chaque membre a reçu du Seigneur un ou plusieurs dons qu’il doit mettre au service de l’Eglise, pour l’édification du corps de Christ (Romains chap. 12 v.6-8 - I Corinthiens chap.12 v.7-11 – 1 Pierre chap.4 v.10). 

Nous croyons que l’Eglise locale est dirigée par des responsables choisis par le Seigneur (anciens, diacres, diaconesses), qui ont pour tâche de paître le troupeau de Dieu et auxquels l’Eglise doit respect et obéissance dans le Seigneur (Hébreux chap.13 v.17 – 1 Pierre chap.5 v.1-5 – 1 Timothée chap.3 v.1-13).

IX – LE BAPTEME

A) Le Baptême de l’Esprit

Nous croyons que le baptême d’eau est précédé du baptême de l’Esprit, qui est pour le croyant la mort à son ancienne nature pécheresse et perdue et la naissance à la vie nouvelle de l’Esprit par la foi en Jésus. C’est l’acte par lequel Dieu nous « plonge » dans la mort de Christ pour nous ressusciter avec Lui et nous unir désormais à l’Eglise qui est le corps de Christ. (Actes chap.2 v.38- 41, chap.10 v.47-48 – 2 Corinthiens chap.5 v.17 – Romains chap.6 v.3-11 ; Colossiens chap.2 v.12-13 – Ephésiens chap.1 v.22-23 – 1 Corinthiens chap.12 v.13).

B) Le Baptême d’eau

Nous croyons que le baptême d’eau est, pour les chrétiens morts volontairement au monde et au péché, l’image visible et solennelle de cette réalité invisible qu’est le baptême de l’Esprit (Romains chap.12 v.1-2 – 1 Jean chap.2 v.15-17 – 1 Pierre chap.3 v.21).

Nous croyons que c’est également une obéissance à l’ordre du Christ, un témoignage de notre foi et un engagement comme membre actif dans l’Eglise locale (Matthieu chap.28 v.19 – Actes chap.8 v.37 – Romains chap.10 v.9-10 –1 Corinthiens chap.12 v.7, 13).

X – LA CENE

Nous croyons que la Cène, instituée par notre Seigneur Jésus-Christ est le signe de la nouvelle alliance de la grâce. Nous devons l’observer dans l’Eglise par amour et obéissance à Sa Parole en souvenir de Sa mort à notre place et cela, jusqu’au moment de Son retour : le pain rompu étant le symbole de Son corps crucifié, le vin celui de Son sang versé pour le rachat de nos péchés. Par cette communion, les membres participants professent former un même corps avec le Christ et être unis les uns aux autres dans un même esprit (Marc chap.14 v.22-25 – 1 Corinthiens chap.11 v.23-29, chap.10 v.16-17).

XI – LE RETOUR DE CHRIST ET LA RESURRECTION

Nous croyons que le Seigneur reviendra du ciel, comme Il y est monté, et conformément à la déclaration de l’Ecriture (Jean chap.14 v.3 – Actes chap.1 v.11).

Nous croyons à la résurrection des morts qui séparera pour l’éternité les justes et les injustes (Daniel chap.12 v.2 – Jean chap.11 v.24-26).

Premièrement, viendra la résurrection des justes (ceux qui auront cru), elle conduira à la vie éternelle. Elle précèdera l’enlèvement de l’Eglise à la rencontre du Seigneur dans les airs, pour la vie éternelle et tous revêtiront des corps incorruptibles. Ensuite, viendra la résurrection des injustes qui concerne ceux qui n’auront pas cru et qui subiront le juste jugement de Dieu qui conduira au châtiment éternel. (Matthieu chap.24 v.30 et chap.25 v.31 - Actes chap.24 v.15 – 1 Thessaloniciens chap.4 v.14-18 – 1 Corinthiens chap.15 v.20-22 et 51-54 – Jean chap.5 v.28-29 - Romains chap.2 v.5-6 – 2 Thessaloniciens chap.1 v.6-10)

XII – LA SANCTIFICATION DU DIMANCHE

Nous croyons que, conformément à l’exemple des apôtres et des premiers chrétiens, le premier jour de la semaine doit être considéré comme jour du Seigneur en mémoire de la résurrection de JésusChrist. Le dimanche est donc un jour mis à part pour le culte d’adoration, de joie, d’offrandes volontaires, de repos spirituel dans la communion fraternelle. (Jean chap.20 v.18-19 – Ephésiens chap.5 v.9-20 – Philippiens chap.3 v.1, chap.4 v.4 – 1 Corinthiens chap.16 v.1-2 Hébreux chap.4 v.9-10 – Actes chap.20 v.7). 

XIII – LE GOUVERNEMENT CIVIL

Nous croyons que le gouvernement civil est ordonné de Dieu pour les intérêts et le bon ordre de la société. Nous croyons qu’il faut prier pour les magistrats et les autorités constituées, les honorer et leur obéir dans toutes les choses qui ne sont pas contraires aux enseignements des Saintes Ecritures, selon cette parole du Seigneur: «Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu ». (Matthieu chap.12 v.17 – Romains chap.13 v.1-7 – 1 Timothée chap.2 v.1-5 – Tite chap.3 v.1 – 1 Pierre chap.2 v.13-17 – Actes chap.4 v.18-19).

Article précédent
Groupe de dames

Vous aimerez aussi